Les Grands Champions

Mikhaïl Moïseevitch Botvinnik est né le 17 août 1911 à Kuokkala, aujourd'hui Repino, au nord-ouest de Saint-Pétersbourg, Russie . Mikhaïl Botvinnik fit d'abord parler de lui à quatorze ans, en 1925, en battant le champion du monde Capablanca dans une simultanée. Puis, il fut remarqué très jeune et soutenu par le père de l'école soviétique d'échecsAlexandre Iline-Jenevski. Après deux tentatives infructueuses (en 1927 et 1929), Botvinnik remporta le championnat d'URSS à vingt ans, en 1931, puis en 1933. Iline Jenevski organisa en 1933 un match entre Botvinnik et Salo Flohr, un des meilleurs joueurs du monde et parmi les plus difficiles à battre. Botvinnik réussit à faire match nul 6-6 (+2 -2 =8). lire plus
Spassky hospitalisé
Le 10e Champion du Monde a été victime d'un malaise. Le joueur franco-russe avait déjà souffert d'une attaque en 2006. lire plus

Décès de Bent Larsen

Bent Larsen, le plus grand joueur d'échecs danois, est décédé le 09 septembre 2010 des suites d'une hémorragie cérébrale.
Né en 1935, Bent Larsen a appris à jour lors de son enfance. En 1954, il remporte son 1er titre de Champion du Danemark, et décroche le titre de Maître International.En 1956, il participe à l'Olympiade de Moscou, et décroche la médaille d'or au 1er échiquier (+11 =6 -1), et le titre de Grand Maître International.Il apparaît alors comme l'un des rares occidentaux à pouvoir lutter contre l'hégémonie soviétique, rejoint plus tard par Bobby Fischer, qui fera équipe avec lui en 1970 lors du match URSS- Reste du Monde. Grâce à ses résultats, Bent Larsen y occupa le 1er échiquier, devant Fischer.En 1964, il est le seul non soviétique à se qualifier lors du tournoi interzonal d'Amsterdam. Qualifié pour le match des candidats, il domine Ivkov en ¼ de finale (5,5-2,5), avant d'être éliminé en ½ finale par Mikhail Tal (4,5-5,5).Il se qualifie de nouveau lors de l'interzonal de Sousse en 1967, réalisant à cette occasion une de ses plus belles performances, puisqu'il remporte seul ce très fort tournoi avec 1,5 point d'avance. Qualifié pour le match des candidats, il est de nouveau éliminé en demi-finale, cette fois-ci par Boris Spassky (2,5-5,5), après avoir battu Lajos Portisch en ¼ de finale (5,5-4,5).En 1970, il termine 2e de l'Interzonal de Palma de Majorque derrière Bobby Fischer. Il bat Uhlman en ¼ de finale (5,5-3,5) avant d'être écrasé par Fischer (0-6) en demi-finale.Non qualifié lors de l'interzonal de Leningrad en 1973, il aura une dernière occasion de participer au match des candidats après l'interzonal de Bienne en 1976, où il se qualifie grâce à sa première place. Il est éliminé en ¼ par Portisch sur le score de 4,5-5,5.Il remporta également de nombreux tournois, dont celui du Havre en 1966 et celui de Monte Carlo en 1968. Sylvain Zinser, qui eu l'occasion de le rencontrer lors de ces tournois, garde le souvenir d'un passionné du jeu, très disponible et sympathique.

Son approche originale et la profondeur de sa réflexion sont illustrées dans l'ouverture à laquelle il a laissé son nom : 1. b3.


La partie du siècle

La partie qui suit a tellement impressionné le spécialiste et auteur d'ouvrages d'échecs, Hans Kmoch, qu'il l'a nommée "la partie du siècle". Dès le 11ème coup, qui donne une pièce, on comprend que quelque chose d'inhabituel va se passer dans cette rencontre. Par la suite, le jeune Bobby Fischer (alors âgé de 13 ans), poursuit par l'offre d'une qualité et enfin d'une Dame.  plus ICI


Les Grands Champions
Bobby Fischer :
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les soviétiques se sont emparés du sommet de la hiérarchie de cette noble discipline. Les américains avaient hâte de briser cette hégémonie et attendaient l’avènement d’un génie. Ce qui fut fait avec Robert James Fischer, plus connu avec le surnom de Bobby, qui naquit un 9 mars 1943 à Chicago. C’est sa mère Regina qui l’éleva après avoir divorcé d’avec son mari quand Bobby n’avait que deux ans. Et c’est Joan, sa sœur aînée, qui lui acheta un échiquier alors que qu’il n’avait que six ans et c’est ensemble qu’ils s’initièrent à ce jeu.

     

          
Sa carrière, Bobby la commença au Brooklyn Chess Club où il se mesura à quelques bons joueurs du club. Le championnat interne était le premier tournoi auquel Fischer participa, se classant cinquième à l’âge de 10 ans. Une année plus tard, il s’inscrivit au Manhattan Chess Club qui renfermait les meilleurs joueurs du pays.
            En 1956 à Philadelphie, il fut sacré champion des Etats-Unis junior. Une année plus tard, son club accueillit le championnat des Etats-Unis, un siècle après son lancement. Après un succès sur Feuerstein et un  nul contre Seidman, Bobby força Samuel Reshevsky, favori n°1, au partage du point. Et c’est à partir de cette partie qu’il prit son envol en totalisant 8 gains et 5 parties nulles, score qui lui permit de devenir champion de son pays à l’âge de 14 ans. A l’issue de cette compétition, il déclara «Tout ce que je veux faire, toujours, c’est jouer aux échecs».Voici la position d’une partie jouée avec les blancs contre James Sherwin et qui illustre le talent de Fischer dans les complications tactiques : 

 

 

Le Roi blanc est en échec. On s’attend alors à un recul de la Tour pour parer l’échec et découvrir l’action du Fou vers le Roi noir. Mais le génial gamin trouve bien mieux :

1.Dfi   h5 (si … Txf1  2.Txf1+   Rh8  3. Tf8≠ et si … Txf7         2. Ta8+ suivi de mat)  2. Dxc1  Dh4  3. Txf8+ et les noirs abandonnèrent quels coups plus tard.

XABCDEFGHY
8-+-+-trk+(
7+-+-+Rzpp'
6-+-zp-+-+&
5+-+L+-wq-%
4R+-+P+n+$
3+-+-+-+-#
2P+-+Q+PzP"
1+-tr-+-+K!
xabcdefghy

   Emmanuel Lasker(1868 – 1941):
            Né en 1868 à Berlinchen, en Allemagne, cet adepte du Bridge a été pris en charge par son frère qui lui enseigna les rudiments des échecs. Ce n’est qu’à l’âge de 21 ans qu’il gagna son premier tournoi à Breslan. Trois années plus tard, il remporta le tournoi de Londres. Tarrasch, le champion allemand, refuse le défi que lui a lancé Lasker. Ce dernier n’avait qu’un objectif : obtenir un match contre le champion du monde qu’était Wilhelm Steinitz. Et c’est ainsi que Lasker remporta le titre mondial. Le champion déchu réclame alors une revanche. Mal lui en prit car Lasker lui infligea une correction sur le score sans bavures de 10 à 2.


  

     Après avoir récidivé au tournoi de Londres (1899) et remporté celui de Paris (1900), Lasker fit une pause pour s’occuper des mathématiques, domaine où il rédigea une thèse sur la Théorie des idéaux (1902).
           
      Acculé par les défis, il battit l’américain Frank Marshall en 1907. Mais le match le plus attendu eut lieu à Düsseldorf et Münich et qui a vu une opposition de styles. D’un côté, Tarrasch  respectueux des principes du jeu et de l’autre, Lasker, pragmatigue à tout jamais. Au final , Lasker remporta 8 parties, son adversaire en a gagné 3 alors qu’il a annulé 5 parties.
 
 Paul Morphy(1837 – 1884)          
         
Né en 1937, cet américain apprit tout seul les règles du jeu en regardant jouer son père et son oncle. Il avait une capacité de mémorisation hors du commun, ce qui lui permit de jouer, dès l’âge de 12 ans, des parties à l’aveugle et de connaître par cœur le code civil de Louisiane où il a fait des études de droit. En 1857, Paul Morphy participa au premier championnat des Etats-Unis. Après avoir battu successivement Thompson, Meek et Paulsen, Paul Morphy devint le premier champion des Etats-Unis.
 

   

      Le 22 juin 1858, il débarqua en Angleterre où il battit Owen et Barnes. Devenu un véritable phénomène, Morphy est invité à de nombreuses exhibitions dont l’une l’a opposé au Comte Isouard et Duc de Brünswick, deux aristocrates qui jouaient en se consultant dans une loge du théâtre italien de Paris d’où le nom de partie de l’opéra.
A son retour à New York, le 11mai 1859, l’accueil était triomphal. Il tint pendant une année la chronique d’échecs du New York Ledger puis se retira. Sa passion pour les échecs ne le quitta pas, au détriment de sa carrière de juriste qu’il n’exerça jamais. Sa santé mentale se détériora peu à peu et il commença à souffrir du délire de persécution. Le 11 mars 1884, sa mère le trouva mort dans sa baignoire.